Histoire de la discipline

La natation synchronisée est une discipline relativement récente issue de l’acrobatie aquatique. Elle jouit d’une immense popularité aux États-Unis.
Annette Kellerman

Au début du 20e siècle, la nageuse australienne Annette Kellerman parcourt les États-Unis en se produisant dans des démonstrations d’acrobaties aquatiques. Ses spectacles rencontrent un franc succès et consacrent la naissance du sport.

La pratique du sport s’intensifie à l’initiative de Katerine Curtis qui a l’idée d’associer acrobatie aquatique et musique. En 1933, ses élèves en font une démonstration à l’Exposition « Century of Progress » de Chicago. C’est à cette occasion que le présentateur, Norman Ross, ancien médaillé d’or olympique, invente l’expression « natation synchronisée ».

Plus tard, la natation synchronisée est démocratisée par la star américaine Esther Williams, qui s’illustre au cinéma dans des ballets aquatiques. Parallèlement, un élève de Katherine Curtis, Frank Havlicek, développe la dimension compétitive de la discipline en établissant ses premières règles.

La discipline, apparue pour une démonstration aux Jeux Olympiques d’Helsinki en 1952, est devenue Sport Olympique pour la première fois aux JO de Los Angeles en 1984, avec des épreuves en solo et en duo. Ces épreuves sont également disputées aux Jeux Olympiques de 1988 à Séoul et à ceux de Barcelone en 1992. Atlanta les supprime en 1996 pour les remplacer par une épreuve de ballet à huit.

À partir des Jeux de 2000 à Sydney, le programme olympique comprend l’épreuve par équipes ainsi que le duo.

En 2017, la discipline change de nom pour devenir « natation artistique ».

Retrouvez la video des grands moments de natation synchronisée aux JO de RIO 2016